déc 042014
 

 

  1. Bien articuler :

Il faut que votre auditoire puisse vous comprendre. De plus, en tant que freelance vous utilisez un langage technique pas toujours maîtrisé par vos « élèves ». Il est donc important de faire l’effort de clairement articuler.

Il existe de nombreux exercices et échauffements comme «  les chaussettes de l’archiduchesse sont-elles sèches ? Archi-sèches ? » ou bien d’autres.

 

  1. Avoir un débit de parole maîtrisé :

Si vous parlez trop vite, vous risquez de perdre votre auditoire (et il faut faire encore plus d’efforts pour articuler correctement) et si vous parlez trop lentement, il risque de s’endormir. Trouvez un rythme raisonnable et faites le varier légèrement de temps en temps afin de capter l’attention des stagiaires.

Ralentissez sur les définitions ou passages difficiles et accélérez pour lancer un exercice ou un moment d’échange (cela stimulera votre auditoire).

 

  1. Ne pas écrire son discours ou l’apprendre par cœur :

Ne tombez pas dans le piège de lire votre discours ou de le réciter, vous pouvez être sûr que les personnes dans la pièce en profiteront pour faire une sieste !

 

  1. Faites passer vos émotions :

Mettez du cœur dans vos propos. Rien de mieux pour captiver une salle que de montrer que vous êtes passionné par votre ce que vous présentez.

Indépendant en informatique, lorsque vous formez une entreprise à l’utilisation d’un nouveau logiciel, montrez leur l’incroyable performance du logiciel en question et les gains que cela leur rapportera en l’utilisant.

Ce petit discours est souvent placé en tout début de formation afin d’intéresser les stagiaires aux cours qu’ils vont suivre.

 

  1. Utilisez des anecdotes :

L’utilisation d’anecdotes, d’expériences vécues permet de montrer l’aspect concret de ce que vous enseignez mais aussi d’interpeller, de faire réagir votre auditoire, (de les réveiller éventuellement !). Vous avez souvent acquis beaucoup d’expérience grâce à vos missions freelance, partagez-la !

Cela permet d’imager vos propos et c’est souvent un très bon moyen pour eux de retenir ce que vous leur enseignez.

 

  1. Parlez fort :

Attention à la configuration de la salle dans laquelle vous intervenez, certaines vous faciliterons la tâche, d’autres au contraire vous demanderons des efforts supplémentaires. Pensez donc toujours aux personnes assises au dernier rang et faites l’effort d’être clairement audible par tous.

 

  1. Regardez votre auditoire :

Le regard est primordial dans n’importe quelle conversation. Si vous voulez conserver l’attention de vos stagiaires, regardez-les dans les yeux. Pas besoin de vous attarder ou de faire un combat du regard mais regardez-les régulièrement afin de les impliquer dans votre discours.

Si vous avez du mal à regarder une personne dans les yeux, regardez son front ou au pire (si vraiment vous n’y arrivez pas) au-dessus de lui mais votre regard doit circuler dans toute la pièce et ne surtout pas se fixer sur un point.

 

  1. Ayez une bouteille d’eau :

Lorsque vous savez que vous allez beaucoup parler, pensez à prendre une bouteille d’eau. Cela vous évitera de vous assécher la bouche et donc d’avoir des difficultés à articuler au bout d’un moment.

 

  1. Ayez confiance en vous :

Avoir un formateur en face de soi qui est sûr de lui est extrêmement rassurant pour les stagiaires. L’inverse par contre, aura tendance à vous porter préjudice. Affichez donc au maximum une confiance en vous et le meilleur moyen pour cela, c’est de maîtriser votre sujet.

 

  1. Maîtrisez votre sujet :

Maîtriser son sujet est l’atout ultime ! Il vous permet d’avoir confiance en vous et votre auditoire sentira qu’il a en face de lui un expert.

De plus, si vous maîtrisez votre sujet, quelques notes sur un papier suffirons pour que vous dérouliez votre cour et donc vous ne risquez pas de tomber dans le piège du par cœur ou de la lecture.

Enfin, vous serez capable de répondre aux questions annexes de vos stagiaires.

 Publié par le 4 décembre 2014

 Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>