jan 142013
 

Freelances : comment trouver ses clients ?En tant que freelance en informatique, le plus dur est de réussir à trouver des clients avec qui travailler. En effet, il est souvent compliqué de réussir à sortir du lot quand on est freelance. Heureusement, il existe un certain nombre d’outils à utiliser et des techniques à appliquer qui peuvent vous permettre de trouver plus facilement des clients en tant que freelance.

Déposez son CV sur les sites spécialisés freelance

En déposant votre CV sur les sites des agences dédiées aux freelances en informatique, vous permettez à des milliers de SSII et de clients finaux d’accéder à votre profil et à vos compétences. Lorsque vous êtes en mission, il vous suffit le plus souvent de modifier vos dates de disponibilité pour ne plus être contacté.

Les agences pour freelances, très présentes dans les pays anglo-saxons, se développent en France depuis une quinzaine d’années.
Disposant en général de base de données de plusieurs milliers de freelances (près de 50.000 informaticiens et consultants indépendants pour www.freelance-informatique.fr), ces agences démarchent les entreprises en leur proposant les compétences d’indépendants rigoureusement sélectionnés

Passer par une agence commerciale est souvent l’occasion pour ces derniers de travailler sur des projets auxquels ils ne peuvent pas accéder directement pour des questions de référencement.
En outre, ces agences mettent souvent à la disposition des freelances un interlocuteur unique qui, tel un coach, les accompagne dans leurs recherches de missions.

En regroupant l’offre de compétences des freelances et en en garantissant le professionnalisme de ces derniers, ces agences permettent donc aux freelances d’élargir significativement leur panel d’offres.
Si les agences commerciales pour freelances sont concurrentes des SSII, elles sont également leur fournisseur.
Nombreuses en effet sont les SSII qui se tournent vers elles et leur base de données unique pour trouver un profil en urgence ou les aider à identifier une ressource rare.

Créer son site Internet

Même un petit site web comprenant votre CV peut produire son effet. Pensez à bien mettre en évidence vos coordonnées, le mot « freelance » (ex : Développeur Freelance« ) ainsi que vos dates de disponibilité. Pensez également à respecter les règles élémentaires de référencement (Titre des pages, balises, url pertinentes, etc…).

Attention à insérer les bons mots clés sur votre CV avec plusieurs occurrences et, le cas échéant, plusieurs orthographes existantes. Par exemple si vous êtes un Développeur C#, pensez à l’écrire aussi « C SHARP ».

Faire en sorte d’être facilement joignable

Cela permet de créer une relation de confiance avec vos prospects. Si vous n’êtes pas disponible et venez de recevoir un message sur votre répondeur, pensez à rappeler pour donner une estimation de vos prochaines dates de disponibilité. Vous serez surpris, en fin de mission, de vous voir proposer de nouveaux projets avant même d’avoir à réactiver votre réseau !

Consulter et postuler aux offres de missions en ligne

Pour cela, il suffit d’aller sur Google, de taper par exemple « missions freelance informatique » et de consulter les principaux sites existants.
Veillez à ne postuler qu’aux offres de missions correspondant parfaitement à votre profil. Rien n’est plus contre-productif en effet que de postuler tous azimuts : vous risqueriez de perdre votre crédibilité.

Utiliser les réseaux sociaux (Viadeo, Linkedin…)

Tous les moyens sont bons pour partager ses recherches de mission lorsqu’on est en période d’inter-contrat.
Il ne faut pas hésiter à communiquer sur l’objet de sa recherche de mission et à transformer en levier relationnel même ce qui hier servait simplement à des fins privées.
Vos profils Viadeo ou Linkedin d’hier peuvent vous permettre d’accéder à vos missions de demain.
Pour cela, pensez à soigner les informations accessibles sur votre profil, et pensez participer à un maximum de discussions en rapport avec votre environnement professionnel.

Développer son propre réseau freelance

Le réflexe naturel des freelances consiste parfois à percevoir les autres freelances comme des concurrents. Ainsi, au lieu de développer entre eux des relations marquées par la conscience d’une proximité professionnelle, voir même par l’entraide entre freelances, on a souvent une logique plus de solitaire que de solidaire chez les indépendants !

Cela n’est pas d’ailleurs sans poser quelques problèmes d’efficacité. En effet, développer son réseau de « concurrents » permet également d’échanger des missions en cas d’afflux d’offres dont on fera profiter ses amis. Alors, Freelances de tous les pays, unissez vous ! Plus sérieusement, n’oubliez pas que ce réseau solidifie votre situation.

Garder une bonne réputation sur le marché

Le monde de l’informatique est petit, et les bases de données bien renseignées. Nombreuses sont par exemple les SSII qui refusent de travailler avec un freelance sous prétexte qu’il l’a « plantée » sur une mission pour laquelle il a été présenté.

Soyez donc le plus clair possible sur vos dates de disponibilité et vos autres pistes, et ne revenez pas sur les tarifs que vous avez annoncés. Si vous avez des doutes sur la mission proposée, parlez-en en toute transparence. Assumez pleinement vos choix et ne vous cachez pas derrière votre répondeur téléphonique comme certains intervenants qui ont peur d’annoncer qu’ils refusent une mission pour lesquels ils ont eu un entretien client.

 Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>