déc 252014
 
  • Beaucoup de freelances cherchent à utiliser des clouds afin d’alléger leurs ordinateurs et surtout d’avoir accès en permanence via internet à tous vos dossiers.
  • En 2012 naissait Hubic, site de stockage en ligne dans la même lignée que Google Drive ou Dropbox. Malgré un engouement général pour ce site FRANCAIS (cocorico), les premiers utilisateurs sont allés de déconvenues en déconvenues. Cependant après une grande remise en question, Hubic renaît de ses cendres pour enfin devenir aussi performant que ses concurrents.
  • En effet, en vous proposant 25Go gratuitement, Hubic fait partie de ceux qui proposent le plus d’espace avec la formule gratuite.
  • Les + :
    • L’application Windows est assez performante et agréable d’utilisation. Elle vous permet de régler l’intervalle entre chaque synchronisation et de choisir d’enlever certain dossier de celle-ci. Fini donc le choix entre tout synchroniser ou rien.
    • L’application mobile est, elle aussi, plutôt bien ficelée avec la possibilité de verrouiller l’application par un code à 4 chiffre.
  • Les – :
    • D’après les forums (où l’on y trouve des avis extrêmement mitigés), il semble que des problèmes puissent survenir (fichiers déplacés ou dans la corbeille).
    • Il n’est pas possible de modifier le contenu des fichiers, ni de lire des vidéos ou musiques en ligne. Il est nécessaire de les télécharger à nouveau sur votre ordinateur / tablette / smartphone vos vidéos ou musiques pour pouvoir les consulter.
  • Donc pour résumer, Hubic a mis le temps mais semble enfin fonctionnel. Le problème c’est que comme la plupart des freelances qui utilisent des sites de stockage en ligne vous n’avez pas attendu que Hubic se mette à niveau. Cependant, si votre compte dropbox déborde et que vous souhaitez ouvrir un compte ailleurs en appoint, vous savez maintenant que Hubic est là, prêt à vous offrir 25Go de stockage dès votre arrivée et tout cela made in France.
  •  Si vous avez plus de 25Go à stocker vous pouvez toujours passer sur les versions payantes qui restent très abordables.
    • 100 Go pour 1euro TTC/mois
    • 10 To pour 10 euro TTC/mois
 Publié par le 25 décembre 2014
déc 222014
 
  • Vous êtes free lance et venez d’être contacté par un client vous proposant une mission qui semble légèrement au-dessus de vos compétences ou qui semble trop courte par rapport au travail à effectuer. Il s’agit ici d’évaluer les risques potentiels
    • Avantages :
      Une montée en compétences, on montre au client notre capacité de réactivité ou d’adaptation. Il faut cependant faire comprendre au client les efforts qu’il vous demande de faire. Il s’agit bien ici de se mettre en valeur et pas de se plaindre !
    • Risques :
      Il n’y a rien de pire que de ne pas pouvoir résoudre une mission demandée. En effet, le client risque de ne pas vouloir payer le travail effectué (même la partie que vous avez correctement réalisé) et risque de s’en suivre de longues procédures. Mais c’est surtout la très mauvaise publicité que cela risque de vous faire qui aura le plus de conséquences.
  • Attention donc à l’appât du gain.

Accepter une mission qui vous parait compliquée c’est quitte ou double. Si vous la réussissez et que vous communiquez correctement avec le client pour lui faire comprendre que pour lui vous avez mis les bouchées doubles, vous vous assurez un client qui pensera en premier à vous pour ses prochaines missions et qui aura un bouche à oreille positif à votre égard. Une mission correctement menée peut vous rapporter beaucoup en retombées indirectes (débloquer de futures missions freelance).

  • Cependant si vous bloquez sur la mission

Les conséquences peuvent être désastreuses. Vous allez perdre un client (qui aurait pu vous donner d’autres missions par la suite), et potentiellement vous risquez d’être blacklisté par tout le réseau professionnel du client en question. Lorsqu’on est indépendant informatique, il est déjà suffisamment dur de trouver des clients donc on ne peut pas se permettre de partir avec un handicap sérieux.

Enfin, même si la prestation s’annonçait bien rémunéré vous risquez de perdre sur la somme annoncée (car vous n’avez pas fait tout le travail)  mais c’est surtout un manque à gagner par la suite car vous ne serez pas recontacté pour d’autres missions freelance.

 Publié par le 22 décembre 2014
déc 182014
 
  • Dans le cas où vous intervenez dans une entreprise afin de créer un logiciel sachez que :
    • Selon l’art L113-1 du CPI : « La qualité d’auteur appartient, sauf preuve contraire, à celui ou à ceux sous le nom de qui l’œuvre est divulguée »
    • Selon l’art.L.113-9 du CPI: « Sauf dispositions statutaires ou stipulations contraires, les droits patrimoniaux sur les logiciels et leur documentation créés par un ou plusieurs employés dans l’exercice de leurs fonctions ou d’après les instructions de leur employeur sont dévolus à l’employeur qui est seul habilité à les exercer. Toute contestation sur l’application du présent article est soumise au tribunal de grande instance du siège social de l’employeur.»
  • C’est à dire que même si c’est vous qui le créez, en réalité, vu que vous le faites pour le compte d’une entreprise c’est à celle-ci que revient tous les droits d’exploitation du logiciel.
  • Du moins c’est le cas généralement et si le contrat que vous avez signé implique une cession des droits. En effet, il semble que des cas de jurisprudence aient donnés raison à des indépendants même si le logiciel qu’ils ont créé a été fait pour une entreprise. Cf  L’entreprise face au développeur indépendant
  • Ainsi, il semblerai que la simple présomption tirée de l’art L.113-9 du CPI ne suffise pas et qu’il faille ajouter lors de la signature du contrat une clause indiquant clairement la cession des droits du logiciel en question. Il s’agit donc d’être précis sur les termes juridiques afin d’éviter de mauvaises surprises dans un sens comme pour l’autre.
  • Si vous êtes Freelance, sachez que les contrats qui s’adressent aux indépendants ne fonctionnent pas tout à fait comme ceux adressés à un salarié classique.
  • Pour plus d’informations vous pouvez visiter le site Legifrance afin d’avoir la totalité des lois en rapport avec la propriété intellectuelle. Legifrance CPI
 Publié par le 18 décembre 2014
déc 152014
 

Si vous êtes Free lance / indépendant en informatique et que vous souhaitez créer un organisme de formation, voici les démarches à suivre :

  • Vous êtes tenu de faire une déclaration d’activité :
    • peu importe votre statut (entreprise, association, auto-entrepreneur…)
    • que vous soyez de droit public ou de droit privé
    • que l’activité de formation soit exercée à titre principal ou accessoire.

Attention, cette déclaration doit impérativement être faite dans les 3 mois suivant la conclusion de la première convention /contrat de formation.

  • La déclaration comprend :
    • Le Cerfa numéro 10782*03 : Bulletin de déclaration d’activité d’un prestataire de formation. (art. L. 6351-1, R. 6351-1 à R. 6351-5 du code du travail)
    • La copie de la première convention / du premier contrat de formation.
    • Une copie du programme de la formation, prévu à l’article L. 6353-1, ainsi que la liste des personnes qui interviennent dans la réalisation de l’action avec la mention de leurs titres et qualités, du lien entre ces titres et qualités et la prestation réalisée conformément à l’article L. 6352-1 et du lien contractuel qui les lie à l’organisme
    • Une copie du justificatif d’attribution du numéro SIREN
    • Le casier judiciaire (section 3) du dirigeant / déclarant datant de moins d’un mois.
    • Pour les organismes qui présentent à l’appui de leur déclaration une convention de bilan de compétences pour un salarié, un justificatif d’inscription sur la liste mentionnée à l’article L. 6322-48 ;
  • Comment faire cette déclaration ? 2 options :
    • Télécharger le Cerfa, le remplir, joindre les documents complémentaires et l’adresser auprès de la préfecture de région représentée par la DIRECCTE (Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l’Emploi)
    • Possibilité de faire sa déclaration en ligne via le site https://www.declarationof.travail.gouv.fr/
  • Qu’est-ce que j’obtiens ?
    • Vous pouvez exercer légalement votre activité de formation.
    • On vous transmet un numéro d’enregistrement à faire figurer sur vos prochaines conventions / contrats de formation.
  • Le bilan pédagogique et financier (BPF).
    • Il est à établir chaque année.
    • Vous y indiquez votre bilan financier de l’année écoulée mais aussi le bilan pédagogique.
    • Une fois votre organisme de formation créé, vous pouvez tout à fait sous-traiter des prestations à des freelance informatique afin de répondre à plus d’offres.

 

Plus d’info sur http://www.emploi.gouv.fr/dispositif/organismes-formation-fonctionnement-et-obligations

 

 Publié par le 15 décembre 2014
déc 112014
 

1.Baladez-vous, faites du sport :

Prenez le temps de faire une ballade (si possible dans des espaces verts) ou faites du sport régulièrement. En effet, cela vous permettra de penser à autre chose mais aussi de sécréter des hormones (endorphines) qui vont réduire les hormones de stress. De plus, en ayant choisi le statut freelance, vous avez obtenu plus de liberté dans votre emploi du temps. Pensez donc à réserver un créneau pour vous défouler. Lire la suite »

 Publié par le 11 décembre 2014
déc 042014
 

 

  1. Bien articuler :

Il faut que votre auditoire puisse vous comprendre. De plus, en tant que freelance vous utilisez un langage technique pas toujours maîtrisé par vos « élèves ». Il est donc important de faire l’effort de clairement articuler.

Il existe de nombreux exercices et échauffements comme «  les chaussettes de l’archiduchesse sont-elles sèches ? Archi-sèches ? » ou bien d’autres. Lire la suite »

 Publié par le 4 décembre 2014
déc 012014
 

Vous êtes Freelance et souhaitez créer votre entreprise ou devenir auto-entrepreneur ?

I Statut révolutionne la création d’entreprise en mettant à disposition des entrepreneurs différents outils.

Tout d’abord,  chaque Freelance qui a voulu faire les démarches administratives pour créer son entreprise s’est rendu compte qu’elles étaient longues et fastidieuses si l’on s’en occupait par soi-même ou coûteuse si l’on faisait appel à des professionnels. C’est là qu’intervient IStatut qui a inventé une technologie permettant de générer tout son dossier juridique de création d’entreprise très rapidement. Lire la suite »

nov 272014
 

Description du profil type :

De manière générale, les formateurs en informatique sont des personnes qui ont fait leurs classes dans des entreprises pendant de longues années. Cela leur a permis d’acquérir des compétences pratiques en plus des compétences théoriques qu’ils avaient pu obtenir durant leurs études.

Le formateur freelance a donc des connaissances du terrain, une envie de partager son savoir et enfin l’envie de devenir indépendant. Lire la suite »

nov 242014
 
  • C’est la nouvelle tendance pour tous les travailleurs « nomades » comme les freelances informatique, entrepreneurs, indépendants ou télétravailleurs.
  • Le principe semble avoir été créé par Brad Neuberg en 2005 à San Francisco. Le but étant principalement d’avoir accès à des bureaux pour travailler efficacement et éventuellement recevoir des clients.
    Vous bénéficiez des avantages du travail en bureau sans les inconvénients et tout en gardant votre indépendance. Lire la suite »
 Publié par le 24 novembre 2014